Cours de Musique à Bruxelles & Uccle Cours de Musique à Bruxelles & Uccle
  • 0 Activité extra-scolaire : l’intérêt de la musique pour les enfants ...

    0.00 of 0 votes

    Les bénéfices apportés par la musique comme activité extra-scolaire sont nombreux pour les enfants, et ce, dès leurs premières années. Des débuts à l’éveil musical vers 5 ans jusqu’à la pratique complète d’un instrument qui peut se commencer aussi bien à 6 qu’à 16 ans, la musique participe à l’équilibre psychomoteur des enfants et des adolescents. Source de partage, enrichissement culturel, mais également passion revendiquée, la pratique vocale ou instrumentale révèle de multiples facettes.     Pourquoi choisir la musique comme activité extra-scolaire ?   La musique est une activité accessible à tous les enfants. Même les personnes malentendantes trouvent des bienfaits dans sa pratique ! Les prérequis pour l’apprentissage du piano enfant, sont entre autres, très succincts. Avec le bon professeur, votre enfant pourra progresser rapidement et trouver du plaisir à jouer des morceaux qu’il connait en seulement quelques mois. Choisir la musique comme activité extra-scolaire est également une bonne idée pour relâcher la pression de la journée et permettre à votre enfant de s’instruire tout en pratiquant une activité ludique. Tout ce qu’il apprendra pendant ses cours de guitare, de violon ou de chant lui servira dans bien d’autres aspects de sa vie. Les activités artistiques extra-scolaires ont ceci de particulier qu’elles donnent des clés à l’enfant pour s’épanouir au quotidien, et pas seulement pendant les cours. Les bienfaits avérés des cours de musique chez les enfants   Que vous choisissiez des cours de musique en école de musique ou au conservatoire, les bénéfices de la pratique de la musique pour votre enfant seront tout aussi conséquents. Voici quelques-uns des bienfaits notoires des cours de musique pour les jeunes : amélioration de la capacité de concentration et de l’attention ; développement de la sensibilité artistique et de son expression ; meilleure appréhension du langage, de la mélodie des mots et des accentuations ; augmentation de la confiance en soi au fur et à mesure de l’apprentissage ; stimulation de tout l’appareil moteur et de la dextérité fine ; travail neuronal important, notamment au niveau de la mémoire et de la logique ; apaisement généralisé du corps et de l’esprit ; gestion plus intuitive et plus simple des émotions.     Les cours de musique entrainent aussi la sociabilisation de l’enfant avec le professeur et contribuent à lui apprendre des valeurs phares pour sa vie future : discipline, rigueur, organisation, persévérance. Quel cours de musique est fait pour votre enfant ? Selon son âge, sa personnalité et ses goûts musicaux, votre enfant pourra plus particulièrement profiter de certains cours de musique adaptés à son profil.    L’éveil musical, pour une première approche de la musique Cette activité s’adresse aux tout-petits, entre 3 et 6 ans. Elle fournit une première découverte du monde musical par le jeu, l’expérimentation et la manipulation de petites percussions. Les enfants apprécient beaucoup les cours d’éveil musical : c’est un espace d’expression libre dans lequel ils peuvent aussi bien danser que chanter, pianoter que taper sur des tambours. N'hésitez pas à contacter un professeur d’éveil musical afin de vous renseigner sur les détails de l’activité.   Le chant, idéal pour extérioriser ses ressentis Instinctif chez la plupart des enfants, le chant mobilise le corps tout entier. C'est pour cette raison qu’il peut être considéré comme quasi thérapeutique. En chantant, l’enfant fait vibrer des zones particulières de son système respiratoire et de ses organes internes. Il aide à dénouer des tensions émotionnelles, à relâcher des pressions physiques.     La pratique vocale est aussi connue pour prévenir la dépression et l’anxiété. Les adolescents qui passent par des périodes difficiles trouvent dans le chant un moyen d’exprimer leurs émotions et leur souffrance. Mais, le chant sert aussi à développer une vision positive et joyeuse de la vie ! La pluralité des genres de musique fait que tout le monde y trouve son compte à un moment ou un autre de son parcours.   Les instruments qui plaisent aux enfants : guitare, piano, violon... Votre enfant peut manifester un attrait particulier pour un instrument précis. Peut-être l’a-t-il entendu jouer lors d’un concert, peut-être apprécie-t-il sa sonorité dans un morceau qui lui plait, peut-être l’un de ses proches le lui a-t-il fait découvrir. Si votre adolescent vous demande de lui trouver un professeur de guitare ou que votre tout-petit manifeste l’envie de se mettre au piano, saisissez l’occasion. C’est lorsque la motivation provient de l’enfant lui-même que l’apprentissage est le plus efficace.     Et, s’il aime la musique sans vraiment témoigner d’un intérêt précis ? Faites lui découvrir quelques instruments parmi les plus appréciés des enfants, en lui proposant des enregistrements audios ou vidéos, voire en l'emmenant assister à un concert. Le violon, la flûte, la batterie, le saxophone sont toujours bien plus impressionnants et agréables à écouter en vrai.  

  • 0 Les pré-requis pour commencer le piano enfant ...

    0.00 of 0 votes

    Le piano est, à juste titre, considéré comme un instrument facile à appréhender pour les jeunes enfants. Contrairement au violon, il ne nécessite pas de techniques ou de connaissances particulières pour faire sonner correctement chaque note. Inversement à la guitare, il ne demande pas d’avoir des bras assez longs ou assez forts pour soutenir l’instrument. Bien souvent, les classes d’éveil musical ou les classes préparatoires au conservatoire utilisent le clavier pour initier l’enfant à la musique théorique. Cependant, avant d’inscrire votre enfant à un cours de piano, il est de bon ton de vérifier qu’il dispose de certains acquis qui lui faciliteront la tâche -et rendront l’apprentissage du piano vraiment plaisant.           Premier pré-requis : aimer le piano et la musique Ce point vous semble une évidence ? Tant mieux ! Il n’est pas rare que certains parents poussent leur enfant vers une activité, parce qu’eux-mêmes rêvent de la pratiquer ou parce qu’ils ont l’impression que cela pourra leur servir plus tard. Ce pré-requis est d’ailleurs universel, que ce soit dans la pratique du piano numérique, des arts martiaux ou de la danse urbaine. L’enfant qui trouve du plaisir dans l’apprentissage aura plus de facilité à s’épanouir dans sa discipline. Cela ne signifie pas qu’un enfant qui adore le piano voudra en faire toute sa vie, ni qu’un enfant qui ne supporte pas la musique (ils sont bien rares !) ne s’y intéressera jamais. En vérité, si vous connaissez bien le caractère de votre enfant, vous saurez s’il a besoin d’être poussé vers une activité pour s’y intéresser ou s’il sait spontanément choisir ses centres de prédilection.       Dans le doute, pourquoi ne pas essayer de faire une séance d’essai avec un cours de piano ? Votre enfant sera ainsi immergé dans la pratique et pourra exprimer son plaisir plus aisément. Chez les tout-petits, les mots ne sont pas directement liés aux actions. Si vous lui proposez de prendre un cours de piano, il ne visualisera sans doute pas en quoi cela consiste, d’où l’intérêt de proposer directement l’immersion pour que les mots correspondent à un moment, à une personne et à une ambiance.     Deuxième pré-requis : le bon âge pour commencer le piano Certes, les Rubinstein et autres pianistes de renom ont débuté la pratique avant même de savoir parler. Tout le monde n’est pas doté d’une oreille absolue ou d’un sens inédit du rythme ! Pour ne pas dégoûter un enfant d’un apprentissage, il est primordial de lui proposer au bon moment, et ce moment est souvent indépendant de son âge. Voici quelques signes qui vous indiquent que votre enfant pourrait s’intéresser à l’étude du piano. Il apprécie la musique et cherche toujours à en écouter. Les activités qui utilisent la motricité fine lui plaisent. Il se montre à l’aise lorsqu’il doit manger à la cuillère, dessiner, ouvrir une boîte. Sa concentration dépasse les quinze minutes lorsqu’il est intéressé par le sujet. S’il a des jouets de type piano, il ne se lasse pas de les utiliser. Il est attentif aux comptines et berceuses que vous lui chantez. Il est capable de répéter un rythme simple, tapé dans les mains par exemple.           Troisième pré-requis : motivation, rigueur et disponibilité Votre enfant adore le son du piano, il vous écoute chanter sans jamais vous interrompre et se débrouille très bien dans toutes les activités manuelles. Est-il fin prêt pour prendre son premier cours de piano ? Si la séance d’essai est une réussite, alors vous pouvez certainement considérer que le moment est venu pour lui de s’atteler à une pratique régulière. C’est l’occasion d’acheter un vrai piano, si vous n’en avez pas encore ! Cependant, n’oubliez pas qu’en musique, la moitié du travail se fait à la maison. Vous devrez accompagner votre chérubin dans toutes ses séances d’entraînement afin de maintenir la régularité et la rigueur nécessaires. Si la motivation faillit, ce sera à vous de trouver les mots pour relancer la machine. Le professeur sera bien sûr à vos côtés pendant les cours pour venir à bout des petites difficultés et encourager son élève dans ses progrès. Finalement, ce troisième pré-requis concerne aussi bien l’adulte que l’enfant : disponibilité, rigueur et motivation seront les piliers d’un apprentissage du piano réussi.       Trouver le bon professeur de piano pour son enfant Chez les enfants plus encore que chez les adultes, l’entente avec le professeur est primordiale. D’une part, c’est l’adulte enseignant qui donnera confiance à son élève et lui fera gravir les échelons de l’apprentissage de façon ludique. Ensuite, votre enfant va vouloir se projeter dans un modèle, qui ne sera nul autre que son professeur. Dans les moments de doute, c’est lui ou elle qui remettra sur les rails son petit élève.  

  • 0 Comment motiver ou remotiver mon enfant pour jouer de la musique ? ...

    0.00 of 0 votes

    Les bénéfices de l’apprentissage de la musique chez l’enfant sont très nombreux. Vous souhaitez donc que votre enfant apprenne d’un instrument ou qu’il continue de pratiquer, mais celui-ci n’est pas motivé ? Si ces phases de démotivation sont normales, il est possible de l’encourager à la pratique et de lui redonner le goût de jouer. Vous pouvez également susciter chez lui l’envie de jouer. Il est important que votre enfant trouve du plaisir lorsqu’il joue de la musique et qu’il soit véritablement acteur de cette pratique.D'où provient la baisse de motivation de mon enfantDans un premier temps vous devez comprendre d’où provient la démotivation de l’enfant. Est-ce qu’il ne veut pas jouer de musique parce qu’il n’en voit pas l’intérêt ? Est-ce qu’il trouve cela trop difficile ? Jouer un morceau de musique n’est pas toujours évident et demande de fournir un effort parfois important, qui peut même paraître insurmontable pour un enfant et par conséquent le décourager. Il est donc nécessaire de bien cerner la cause de cette démotivation pour pouvoir éveiller ou réveiller en lui cette envie de jouer de la musique.      Éveillez sa passion pour la musiquePour apprendre à jouer de la musique, quelque soit l’instrument pratiqué, il faut le faire avec passion et enthousiasme et non pas par obligation. En effet la notion de plaisir est très importante dans l’apprentissage. Si l’enfant n’a pas envie, il progressera moins ce qui le démotivera d’avantages.Pour recréer cette envie ou la susciter, s’il est assez grand (plus de 5 ans), parlez avec lui de la musique qu’il aime afin de lui donner ou de lui redonner une source d’inspiration. Pour les plus jeunes ou les adolescents, pourquoi ne pas écouter des morceaux qu’il apprécie, regarder des vidéos sur internet ou encore aller voir un concert pour lui donner envie d’être lui aussi capable de le jouer !Si certaines fois c’est l’enfant qui a souhaité jouer de la musique, d’autres fois ce sont les parents qui ont eu envie que l’enfant apprenne. Dans tous les cas, il est important que celui-ci puisse créer son propre univers musical. Si votre enfant n’a plus envie de jouer des morceaux de piano classique par exemple, peut-être sera-t-il plus inspiré par un morceau de jazz, de rock ou encore les musiques de ses films préférés ?N'hésitez pas à lui suggérer avec son professeur un morceau de musique accessible qui lui correspond plutôt qu'un morceau qu'il n'a jamais entendu. Souvent, le fait de connaitre la mélodie et ses subtilités fait naître l'envie de réussir à arriver au même résultat. L'objectif à atteindre est ainsi plus palpable, que jouer un morceau jamais entendu, car, même s'il est retranscrit sur une partition de musique, il est parfois difficile pour les débutants d'avoir une idée su résultat final à la première lecture de notes.    Ne mettez pas de pression   Votre enfant peut être démotivé parce qu’il n’a pas l’impression de progresser suffisamment. Le regard d’autrui est très important, particulièrement en phase d’apprentissage. Attention à ne pas systématiquement assister à ses leçons et à ne pas être derrière lui à chaque fois qu’il s’entraine. Il faut savoir trouver le bon dosage entre l’intérêt que vous portez à ses progrès et la pression que vous exercez sur lui consciemment ou inconsciemment. Il est important d’encourager votre enfant à jouer de la musique et de lui montrer que vous avez noté ses progrès. Félicitez-le, mais ne soyez pas tout le temps sur son dos.De même pensez à souligner l’effort qu’il a fourni même si le résultat n’est pas parfait. L’apprentissage d’un instrument ne se fait pas en un jour et l’enfant va traverser des phases durant lesquels les progrès se feront moins sentir. Pour qu’il garde sa motivation, veillez à faire preuve de tact et d’encouragement même si le résultat n’est pas encore présent.Jouez de la musique avec luiSi vous êtes vous-même musicien, ou que d’autres membres de la famille le sont, pourquoi ne pas jouer avec lui ? Si vous ne l'êtes pas, c'est peut-être une bonne occasion de vous y mettre ! Partagez ce moment ensemble. On revient à cette notion de plaisir qui est d’autant plus grande lorsqu’elle est partagée. Si vous jouez du piano et que votre enfant aussi, pourquoi ne pas lui proposer d’apprendre un morceau à quatre mains ? Si votre enfant joue de la guitare vous pouvez alors l’accompagner ou inversement. Essayez de trouver des occasions pour qu’il puisse jouer avec ses frères et sœurs ou ses copains par exemple pour créer une stimulation.    

  • 0 Cours de musique pour enfant : quel instrument choisir ? ...

    0.00 of 0 votes

    Votre petit bout de 3 ans applaudit en voyant son oncle dérouler de superbes vibratos à la guitare ? Un espoir plein de promesses : il est réceptif aux instruments à cordes et c’est un « plus »  pour son développement artistique, toutefois, il ne sera pas à même de commencer tout de suite sa carrière de guitariste flamenco ou classique !Déterminer ses goûts musicaux   Pour développer l’artiste qui sommeille dans le cœur et l’esprit de votre enfant, il faut dans un premier temps démêler ce qu’il sera capable d’utiliser comme instrument de musique et à partir de quel âge lui faire prendre son premier cours de musique au piano ou à la flûte. La maturité sensorielle de l’enfant commence à prendre racine vers l’âge de 4 ans, lorsque ses sens se sont déjà aiguisés et qu’il perçoit les différences de sonorités qui l’attirent ou au contraire, le rebutent. Il applaudit au son d’une guitare, mais, se bouche les oreilles en entendant l’allegretto d’un violon ? Il aime donc les instruments à cordes…mais pas tous ! Le hautbois et la flûte de « Pierre et le Loup » lui font fermer les yeux de plaisir ? Pourquoi pas un cours de musique pour votre enfant avec un essai sur flûte traversière ? Expérimentez et testez son intérêt autant que ses aptitudes avec l’instrument envisagé sur une période-test.La notion de plaisir est décisive pour orienter votre enfant vers un cours de musique correspondant à son âge –entre 4 et 6 ans pour le piano, la guitare à 8 ans, à partir de 6 ans pour la harpe, le violon.L’instrument initial, un choix important Instrument à cordes, à vent, à touches, selon son attrait – éphémère ou marqué pour tel ou tel son, il doit dans un premier temps, et selon sa capacité individuelle, être prêt –physiquement – à tenir entre ses mains un archet de violon ou pincer les cordes d’une harpe, enfoncer avec force et doigté les touches d’un piano, affermir ses doigts à l’ossature encore fragile à gratter les cordes d’une guitare. Le hautbois et la trompette, par exemple, demandent du souffle et une rythmique qui ne s’envisagent pas avant 6 ans.      La joie et l’esprit ludique, indispensables pour jouer de son instrument Lorsque votre enfant est inscrit à un cours de musique, si la pression est trop forte derrière lui –  « tu verras, Mozart a commencé à faire du piano à 4 ans 8 heures par jour…tu peux, si tu veux… » - il se butera très vite : méthode du « surmoi »  à proscrire énergiquement ! D’autant que d’ici l’adolescence, l’enfant selon l’atmosphère familiale ou l’ambiance extérieure à l’école, avec les copains, les professeurs, les réflexions qui en découlent, sera largement influencé dans la détermination et la décision de « s’y mettre » sérieusement : selon son succès et sa persévérance au fil des cours de musique ou le peu d’intérêt qu’il y trouvera intimement, son plaisir initial peut – à votre grande déception, parfois – se muer en une parfaite indifférence au bout de plusieurs semaines ou mois. Voilà pourquoi il est conseillé aux parents de s’investir eux aussi dans les activités musicales de leurs enfants et de leur apporter soutien et compréhension.Si 5 à 10 minutes suffisent pour capter l’attention et maintenir l’intérêt en dessous de 6 ans, le véritable investissement sera visible et pris en charge dès les premiers cours de musique entre 8 et 12 ans, plus impliqués, avec lecture de partition et gammes répétitives, apprentissage de mélodies qui relèvent alors d’une instruction évolutive avec discipline plus stricte, et volonté à donner du temps, et de la volonté !    Ne pas hésiter à changer d’instrument si….Votre petit dernier reporte son intérêt - au bout de quelques années pourtant bien porteuses dans la pratique d’un instrument spécifique - vers un autre instrument de musique. Ce caprice soudain, mais insistant a ses raisons d’être : soit le répétitif l’agace – il n’a pas 10 ans ou côtoie l’adolescence 12/14 ans – soit il évolue au fil du temps, estime avoir fait le tour d’un centre d’intérêt sonore, mais ses expériences de décryptage des partitions, gammes au piano ou maîtrise de l’archet seront, de toutes les façons, un plus pour le délasser et lui ouvrir un nouvel horizon et une aptitude physique et sensorielle intéressante vers la prise en main d’un autre instrument.Débuter les cours de musique à l’adolescence S’il démarre à l’adolescence sur un coup de tête ou parce qu’il a longtemps hésité secrètement à se lancer et à vous le demander, n’hésitez pas à prendre sa demande au sérieux : un cours de musique avec un instrument précis à partir de l’adolescence est souvent porteur de résultats longs-terme, car l’esprit est totalement investi de toutes les richesses sonores répertoriées depuis la naissance et la sélection s’est faite naturellement et après un choix personnel. Vous êtes outrés qu’il s’investisse dans un cours de musique axé vers la batterie ou la trompette bouchée ? Ne négligez pas son choix aussi décisif que précis : votre ado est déjà responsable de ses capacités et si quelque chose vient à le décourager ce sera sa déception personnelle – manque d’assiduité, difficultés de compréhension des partitions – l’esprit musical doit rester dans le domaine de l’épanouissement et non la contrainte !Volonté et déterminationLes Fanfares de tous pays sont un exemple haut de gamme à suivre pour les enfants à qui l’on souhaite faire apprécier un instrument de musique à vent : après avoir écouté une samba brésilienne avec force éclat de trompette, bombarde, clarinette, saxophone, beaucoup d’enfants talonnent leurs parents pour les décider à s’inscrire à un cours de musique dès 6 ans pour jouer de la trompette comme Satchmo Louis Armstrong ! Chez les adolescents, c’est souvent l’influence des groupes de rock ou des grands rappeurs qui est l’élément déclencheur, car n’oublions pas que c’est souvent en imitant que l’on apprend.    

  • 0 Enfants: l'apprentissage du piano ...

    0.00 of 0 votes

    Enfant : l'apprentissage du piano L'enfance est l'étape parfaite pour apprendre à jouer d'un instrument.  Découvrez tous nos conseils pour accompagner votre enfant dans son apprentissage du piano     Pourquoi motiver son enfant pour apprendre le piano Savez-vous que les enfants musiciens sont moins enclins à l'anxiété ou à la dépression une fois adultes ? Leur créativité et leur mémoire sont également développées plus rapidement ! Découvrez toutes les autres raisons pour motiver votre enfant à jouer du piano. Lire la suite       Quelles partitions de piano faciles à jouer pour les débutants Votre bambin a déjà appris à jouer les fameuses comptines comme "j'ai du bon tabac" ou "au clair de la lune". Il aimerait jouer de nouveaux morceaux mais beacoup sont encore trop complexes et ne sont pas adaptés à son niveau ? Nous vous proposons quelques partitions faciles à jouer pour débutants. Lire la suite     Les accords au piano indispensables à connaître Le piano propose une multitude d'accords, bien plus que la plupart des autres instruments de musique ! C'est bien ce qui rend le piano à la fois, si mélodieux, et si complexe. Quels sont alors les accords à apprendre pour qu'un enfant puisse rapidement jouer du piano ? Lire la suite   

  • 0 Les bienfaits de la musicothérapie ...

    0.00 of 0 votes

    Cette subtile et formidable alternative entre plaisir des sens et soins thérapeutiques est apparue dans les années 1970 en Europe : médecine douce intégrée -  mais non reconnue officiellement en France – en cabinet particulier, établissements hospitaliers y compris en unités de soins spécialisés, la musicothérapie gagne un peu plus de terrain aujourd’hui.Des bienfaits reconnus dans le monde   Les bienfaits de la musicothérapie, reconnus et utilisés depuis l’Antiquité font partie intégrante de la Médecine chinoise, ne sont pourtant remis à l’honneur que tardivement, par le relais de plusieurs praticiens américains dans la seconde moitié du 20e siècle, émergence rafraîchissante dans une société moderne soumise à des codes médicaux encadrés, et propose un retour aux sources bienvenu. Si tous ses apports bénéfiques ne ratifient pas encore l’entrée officielle de la musicothérapie en qualité de véritable traitement à part entière dans le suivi ou la prévention, voire l’amélioration ou la guérison de troubles émotionnels de certaines pathologies, ceux-ci sont pourtant considérés, dans d’autres pays européens, en tant que soins thérapeutiques à part entière.    Comment se déroule une séance de musicothérapie ?Les séances de musicothérapie se déroulent dans un cadre réconfortant – suivi hospitalier ou cabinet d’un psychologue formé à la musicothérapie - : le thérapeute et le patient pourront alors pratiquer – séance en solo avec le praticien ou à plusieurs participants selon le choix exprimé -  durant ½ heure de mise en condition, outre une relation verbale enjouée et propice au dialogue, un échange de musicothérapie « passive »   -  écoute de mélodies ou de sonorités qui déclenchent une émotion douce, rythmée, joyeuse chez la personne à l’écoute –  et de musicothérapie « active »  - le consultant choisit l’un des instruments mis à sa disposition et propose des sons ou même des accords qui lui procurent un plaisir personnel et suscitent sa réactivité immédiate -Les bienfaits de la musicothérapie offrent un grand champ d’intervention : ce canal d’expression naturelle – le son, la rythmique adaptée - permet de provoquer un stimulus dès la période néonatale, et  peut accompagner chacun jusqu’à la fin de la vie et selon les circonstances – bouleversement du cadre familial, deuil, suivi de maladie, dépression, intégration sociale difficile.   Les séances de musicothérapie intègrent également des  échanges verbaux rassurants entre le consultant et le thérapeute  et représentent une façon de se retrouver soi-même : une forme de réappropriation de son moi intime et refoulé grâce à un partage délivré en face à face, sereinement et de façon relaxante, avec un écho musical en toile de fond.Une méthodologie qui porte ses fruits, au cours des séances, et est souvent attendue comme des « retrouvailles » ou parfois une « fête » par la personne qui entre dans un univers bien à elle, et où, seuls, ses impressions, sentiments, réactions, sont pris en compte, sans perturbation externe. Une véritable opportunité conviviale autant que ludique pour le consultant, qui lui permet d’extraire peu à peu des sentiments enfouis, diffus, pénibles à verbaliser, de briser le silence d’une apathie ou de susciter des réflexes perdus lors de périodes de dépression ou de profonde solitude.A qui s'adressent ces thérapies ?La musicothérapie, offre, après un choc émotionnel lourd,  à des enfants introvertis ou souffrants d’autisme, autant qu’à des adultes bousculés par la vie, de renouer l’expression, le lien d’échange et s’orienter vers une socialisation en douceur. Véritable recours à la détresse mentale ou morale, la musicothérapie est un moyen de communication idéal, tout à la fois simple, doux, gai et appréhendé favorablement par ceux qui se sentent « perdus dans ce monde de brutes » .Ouverture majeure pour tous les « Non-Communicants », ceux et celles pour qui la vie est un monde clos et sans réponse à leurs angoisses ou questionnements, les bienfaits de la musicothérapie sont reconnus et appréciés : on ne force pas le mental, mais s’il se retrouve immobilisé à un carrefour donné, la musique et les mots qui l’accompagnent viennent l’encourager, le séduire, l’apprivoiser, le guider vers les Autres et Lui-même.La Musicothérapie : une reconnaissance de soi, un retour à la Vie !    

  • 0 Quel instrument de musique choisir pour mon enfant ? ...

    0.00 of 0 votes

    Quel instrument choisir pour mon enfant ou mon ado ? Quel est l’instrument le plus facile ? Est-il possible de prendre des cours de chant pour enfants ? Votre enfant a le rythme dans la peau. Il chantonne, il danse, il a toujours un air dans la tête… C’est le moment pour lui de prendre des cours de musique. Mais entre la guitare, le chant, le violon ou le piano, quel instrument choisir ? Quel est l’instrument de musique qui lui convient ?Aider mon enfant à choisir son instrument   Le premier critère à prendre en compte, c’est bien sûr son envie. S’il rêve de guitare électrique, inutile de lui proposer de prendre des cours de violoncelle. Croyez-en notre expérience, ça ne marche pas, quel que soit l’âge de votre enfant. Commencez par en discuter avec lui, il a peut-être des idées très arrêtées mais n’ose pas vous en parler.Si vous avez des ados, un critère important sera ce que jouent ses amis. Il aura peut-être envie de jouer du piano pour faire « comme les autres » ou de prendre des cours de basse pour compléter un groupe de rock. Là encore, montrez-vous à l’écoute.Votre enfant ne connait certainement pas tous les instruments de musique. Beaucoup d’enfants choisissent de prendre des cours de piano ou de guitare, simplement parce qu’ils ne connaissent pas d’autres instruments. Votre rôle est donc de lui faire découvrir un vaste panel d’instruments de musique à sa portée, sans idée préconçue. Nombre d’enfants ont le « coup de foudre » pour des instruments rares et en font une véritable passion.Si votre enfant n’a pas d’idée pour son instrument, parlez avec lui de ses envies : quels sont ses goûts ? Quelles sont ses idoles ? Si c’est un rocker dans l’âme, des cours de guitare ou de basse lui feront certainement plaisir. S’il adore les musiques de film, peut-être qu’apprendre le piano lui plairait… Prenez aussi en compte son caractère : s’il est persévérant, le violon est un choix judicieux, il trouvera cela très gratifiant. S’il a besoin de se défouler, la batterie lui permettra de s’exprimer ; s’il est soigneux avec ses affaires, proposez-lui un instrument à vent comme la clarinette ou la flûte traversière dont l’entretien peut être un véritable plaisir.Notre astuce : emmenez votre enfant dans un magasin de musique « généraliste ». Il pourra voir et même essayer plusieurs instruments et faire un choix plus éclairé !Dans tous les cas, il est important que le choix vienne de lui. C’est très important car cela va conditionner sa motivation pour ses cours de musique à venir. C’est une excellente occasion de lui apprendre aussi à faire un choix en toute autonomie et de s’engager sur un projet dont vous aurez parlé ensemble.    Un choix également pratique…Bien sûr, dans vos discussions avec votre enfant, vous devez prendre en compte les aspects pratiques.D’abord, le budget… Clairement, si votre enfant souhaite apprendre le piano, cela ne vous reviendra pas au même prix que l’harmonica ! Parmi les instruments pas chers, la guitare est généralement plébiscitée par les enfants, les adolescents… et leurs parents. Un instrument d’étude de bonne qualité ne dépassera pas les 150 à 200€. Les instruments classiques sont généralement plus chers, un violon coûte plusieurs centaines d’euros.La location est généralement une alternative peu onéreuse. Par exemple comptez une quinzaine d’euros par mois pour un violon, une trentaine pour un piano. Quand votre enfant sera prêt, vous pourrez lui offrir son propre instrument.Autre critère à prendre en compte, la place : évidemment il n’est pas toujours facile de caser une batterie entière dans un appartement citadin, surtout que, dans un coin de votre tête, vous vous demandez si votre chère tête blonde va rester motivée très longtemps...Les parents se tournent aujourd’hui vers des instruments numériques (pianos, batteries etc…) car ils sont généralement moins chers, et ils prennent moins de place. Autre avantage : votre enfant pourra jouer au casque, vos voisins vous remercieront !N’hésitez pas à parler de ces contraintes à votre enfant, quel que soit son âge. Là encore, c’est l’occasion pour lui de faire un choix réfléchi, un choix adulte. Quel est l’instrument le plus facile à apprendre ?Evidemment, tous les instruments présentent des facilités et des difficultés. Par exemple, le piano permet de jouer très rapidement sans avoir une excellente oreille ; les cours de piano porteront plutôt sur la coordination entre les mains. Pour la guitare, votre enfant saura très vite jouer ses premiers accords ; en revanche il est possible que ses doigts soient un peu douloureux les deux ou 3 premières semaines.On entend souvent que le violon est l’instrument le plus difficile. C’est un instrument qui demande de la persévérance au début mais où les progrès sont aussi très spectaculaires ! Les cours de violon sont très gratifiants.Dans tous les cas, l’instrument le plus facile… c’est celui que votre enfant aura lui-même choisi et pour lequel il sera réellement motivé sur le long terme.    Les instruments les plus adaptés pour les enfantsLe choix de l’instrument pour votre enfant dépend bien évidemment de son âge. Certains instruments sont plus adaptés pour les tout-petits.Avant 6 ans, le piano et le violon sont des choix possibles, car il n’y a pas de contraintes physiques. Les cours de piano sont très bénéfiques dès le plus jeune âge car c’est un instrument qui permet aux enfants de visualiser les notes très facilement et donc d’appréhender la musique dans sa globalité. Apprendre le violon lui permettra de développer son oreille musicale.Au contraire, c’est encore un peu tôt pour prendre des cours de guitare : ses doigts sont encore trop souples et les cordes lui feront mal. On commence généralement la guitare vers 7 ou 8 ans : il vous faudra alors choisir un instrument adapté à sa taille.Pour tous les instruments à vent : saxophone, clarinette, flûte traversière… on se base sur les dents : il faut que votre enfant ait toutes ses dents définitives ! Il doit aussi avoir suffisamment de souffle pour pouvoir jouer des morceaux entiers.Certains instruments imposent par leur taille et on hésite à les proposer à nos enfants : c’est le cas du violoncelle et de la contrebasse par exemple. Mais là encore, renseignez-vous dans un magasin de musique : il existe des instruments de plus petite taille pour que les jeunes passionnés puissent commencer la musique dès le plus jeune âge…Si vous avez un enfant âgé de moins de 5 ans, l’éveil musical peut être un choix judicieux : il commencera à s’initier à la musique par des jeux corporels et sonores. Les instruments les plus adaptés pour des adolescentsA l’adolescence, on n’a plus de contrainte physique donc tous les instruments sont à la portée de votre ado.Les adolescents plébiscitent généralement les instruments plutôt orientés rock ou variété. Bien souvent, les ados veulent faire partie d’un groupe de musique. Vous serez peut-être surpris que votre enfant vienne soudainement vous demander des cours de basse : c’est probablement qu’il manque un bassiste parmi ses amis.Il n’est pas rare que les adolescents veuillent changer d’instrument. Il a passé des années à travailler ses cours de violon ou ses leçons de clarinette ? C’est du passé ! Aujourd’hui il ne jure plus que par la batterie ou la guitare.Encore une fois, montrez-vous à l’écoute de ses envies… Même si ses goûts sont opposés aux vôtres ! il n’y a pas de style qui ne soit pas formateur et qui n’ouvre pas de réelles perspectives à votre ado.Une question que se posent souvent les parents d’adolescents : doit-on commencer par la guitare acoustique avant de faire de la guitare électrique ? Il est parfaitement possible de commencer par une guitare électrique : c’est le même instrument, la guitare électrique est juste amplifiée, et les cordes sont plus raides donc il peut avoir un peu mal aux doigts au début. Si votre ado ne rêve que de hard rock, inutile de lui imposer des cours de guitare classique. Cela le démotivera à coup sûr. Peut-on apprendre le chant dès l’enfance ?Si votre enfant n’est pas particulièrement attiré par un instrument, peut-être sera-t-il séduit par des cours de chant. Il est possible d’apprendre à chanter dès son plus jeune âge, mais l’apprentissage ne se fait pas du tout comme pour un adulte. La voix d’un enfant est plutôt aigüe, et sa tessiture (c’est-à-dire l’ensemble des notes qu’il est capable de chanter) n’est pas très étendue. A l’adolescence, le professeur devra aussi prendre en compte la période délicate de la mue (et oui, les jeunes filles muent aussi !).Mais les cours de chant sont bénéfiques sur bien des points : votre enfant apprend à utiliser sa voix au mieux, il apprend à respirer correctement, à prendre conscience de son corps, à se relaxer ou développer son oreille… Il suffit de trouver le professeur adapté.    

  • 0 Choisir une guitare pour enfant : les étapes ...

    0.00 of 0 votes

    Guitare classique pour enfant ou guitare électrique ?   Il est coutumier d'entendre qu'un débutant doit d'abord s'initier à la guitare classique avant de s'orienter vers un autre modèle. Cette injonction repose sur le fait que la guitare acoustique -ou encore appelée guitare sèche- présente plusieurs intérêts pour le jeune enfant.Elle possède des cordes douces en nylonElle est facile à trouver en différentes taillesSon manche large permet de bien repérer les placements des doigtsSes sonorités douces rendent l'étude plus facileElle s'accompagne généralement d'un apprentissage de la musique et du solfège, utile pour déchiffrer des morceaux par la suiteElle convient aux budgets limités et nécessite peu d'accessoiresNéanmoins, votre enfant peut tout aussi bien commencer la guitare électrique avec un professeur si vous pensez qu'il est prêt à prendre des cours de musique.   Quelle taille de guitare pour enfant choisir ?   Les guitares enfant s'identifient par des appellations en fonction de leur taille globale. Pour choisir le bon modèle, il faut prendre en compte l'âge et la taille de votre enfant. Vous trouverez généralement :La guitare 1/4 pour les moins de 6 ans (moins de 1,10 m)La guitare 1/2 entre 6 et 8 ans (entre 1,10 m et 1,25 m)La guitare 3/4 entre 8 et 10 ans (entre 1,25 m et 1,40 m)La guitare 4/4 à partir de 10 ans (ou de 1,40 m), qui est le modèle adulteS'ajoutent encore des tailles intermédiaires comme la 1/8 ou la 7/8, qui se placent respectivement avant la 1/4 et avant la 4/4. Plus rares sur le marché, elles présentent peu de différences avec les autres modèles.Si votre enfant grandit rapidement, choisissez de préférence la guitare de taille supérieure, pour ne pas avoir à en racheter une quelques mois plus tard.   Où faut-il acheter une guitare pour son enfant ?   Si votre enfant prend des cours de guitare, n'hésitez pas à interroger son professeur sur les modèles de guitare pour enfant que vous avez repérés. Son avis professionnel pourra vous aiguiller dans le choix de l'instrument.Acheter une guitare enfant en ligneInternet regorge de revendeurs internationaux qui proposent des packs de guitare pour débutant et des modèles de guitare enfant à petit prix. Le très bon côtoie le médiocre, renseignez-vous donc soigneusement avant d'acheter un instrument que vous ne pourrez pas essayer. Pour ce faire, les avis des autres clients sont précieux et pourront vous guider.L'avantage principal de ce biais reste l'aspect pratique pour dénicher une guitare 1/2 ou une guitare 3/4 facilement. Les entrées de gamme des grandes marques de musique comme Yamaha ou Pro Arte restent des valeurs sûres.Acheter une guitare enfant en magasin de musiqueAttention, il s'agit bien ici d'un magasin de musique et non d'un magasin de jouet. Ces derniers commercialisent des guitares très esthétiques, colorées ou dotées de petits boutons lumineux, qui conviennent aux enfants de moins de 6 ans, mais ne peuvent en aucun cas permettre l'apprentissage. Dès le moment où votre enfant suit des cours de musique, il est impératif de lui offrir un instrument de qualité.Les magasins de guitare proposent généralement quelques modèles de guitare taille enfant, bien que le choix soit plus restreint que sur Internet. Votre enfant pourra tester de lui-même l'instrument, s'il n'en a pas eu encore l'occasion. Vous bénéficierez en outre des conseils du vendeur sur le choix des cordes, ou sur l'entretien.Acheter une guitare pour enfant d'occasionDernière solution, les petites annonces entre particuliers ou les vide-greniers. Bien qu'avantageuse pour votre budget, cette idée risque de vous coûter finalement plus cher que prévu. Entre les réparations essentielles chez le luthier, le changement des cordes ou du sillet, et les mauvaises surprises qui peuvent découler d'une guitare mal conservée, vous gagnerez certainement au change en investissant dans un bon modèle neuf.     

Stages & ateliers

Programmes

  • Piano Piano
  • Clavier Clavier
  • GuitareGuitare
  • Guitare Electrique Guitare électrique
  • Accordeon Accordéon
  • Guitare Basse Guitare Basse
  • Batterie batterie
  • Chant chant
  • Clarinette clarinette
  • Contrebasse contrebasse
  • Cor cor
  • Djembe djembe
  • Flûte à bec flute à bec
  • Flûte traversière flute traversière
  • Harmonica harmonica
  • Harpe harpe
  • Hautbois hautbois
  • Orgue orgue
  • Saxophone saxophone
  • Trombone trombone
  • Trompette trompette
  • Ukulele ukulele
  • Violon violon
  • Violoncelle violoncelle
  • Solfège Solfège
  • M.A.O. M.A.O.